ARJUNA : personnage-clé des marches sur le feu

Pour comprendre le rituel des marches sur le feu – qui sont des cérémonies religieuses de bout en bout et aucunement des spectacles touristiques – il est indispensable de connaître ces trois noms : Mahabharata, Draupadi et Arjuna.

Partager sur :

MARCHE SUR LE FEU : EPISODE 1

Pour comprendre le rituel des marches sur le feu – qui sont des cérémonies religieuses de bout en bout et aucunement des spectacles touristiques – il est indispensable de connaître ces trois noms : Mahabharata, Draupadi et Arjuna. 

Le Mahabharata est une épopée guerrière constitutive de l’immense mythologie hindouiste. Dans ce livre sacré, Draupadi, également appelée Pandialy chez les Tamouls, était une déesse aux prises d’une opération séduction menée par les cinq frères Pandava. Afin de les départager, une épreuve de tir à l’arc fut organisée, dont sortit vainqueur Arjuna, le moins séduisant de la fratrie. C’est pourquoi Draupadi choisit finalement d’épouser les cinq frères, mais ce faisant, c’est sa réputation et sa dignité qui s’en trouvèrent entachés. Aussi, à chaque fois qu’elle changeait de mari, pour prouver sa chasteté, Draupadi s’obligeait à traverser un carré de flammes. La veille de chaque « Marche sur le feu », les marcheurs du lendemain reproduisent le mariage d’Arjuna et de Draupadi. Dans cette scène du Mahabharata jouée par les pénitents, Arjuna – ici incarné par un jeune fidèle – s’apprête à être présenté à la statue de Draupadi, et à planter dans un pot une branche d’Arassa bénie. Dans la mythologie tamoule, l’arassa est un arbre connu pour sa résistance et sa longévité. Bénie et purifiée par un « abishegam » – bain rituel d’eau, de lait, de miel et de yaourt – pratiqué par cinq vieilles femmes non veuves, cette branche a pour vocation d’assurer une longue vie au couple des futurs mariés. Chez les Tamouls de La Réunion, cette cérémonie est connue sous le nom de « MARIAGE BONDIEU ».

Texte et photos © Brieuc Coessens

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé ! © Zembrocal Mag/ Brieuc Coessens